Vous êtes dans : Accueil > Accès directs > Actualités > Clin d’oeil à l’école de théâtre de Saint-Jean de Braye !

Clin d’oeil à l’école de théâtre de Saint-Jean de Braye !

Gérard et Aurélie Audax © Droits réservés Gérard et Aurélie Audax

Depuis près de 25 ans, l’école de Théâtre Clin d’oeil initie et forme chaque année quelque 160 élèves à la pratique du théâtre, suscitant parfois des vocations.

La découverte, l’expérimentation et la pratique sont au cœur des cours : c’est pourquoi les sept professeurs de théâtre sont tous des comédiens en activité : « Je ne veux pas que ce soient des théoriciens du théâtre, mais des théoriciens et des praticiens du théâtre. Pour enseigner, il faut une pratique régulière du théâtre : il se trouve que c’est du spectacle vivant ! », explique Gérard Audax, dirigeant de l’école.

MORGANE, 19 ans, en 2e année à l’école Claude Mathieu

Lorsqu’elle était en classe de première, Morgane a assisté en tant que spectatrice aux cours de théâtre que prenaient ses parents à Clin d’oeil. Cela lui a donné envie et c’est tout naturellement qu’elle s’y est inscrite, l’année suivante. « J’ai vite compris que je voulais en faire mon métier », explique-t-elle.
Après avoir passé des auditions, Morgane fait son entrée à l’école parisienne Claude Mathieu en septembre 2016. Elle est marquée par « l’ambiance collective portée sur le groupe. C’est une petite école, ce qui crée une proximité entre les élèves, mais aussi entre les élèves et les profs. » Si le cycle de cette école court en général sur trois ans, Morgane a déjà constaté une large évolution de sa pratique du théâtre sur l’année écoulée, mais aussi éprouvé des aspects de sa personnalité longtemps méconnus : « le théâtre est un bon moyen pour se découvrir soi-même, c’est un outil que j’avais sous-estimé pour me connaître ! ».

À chacun son rythme

Dès 7 ans, les plus jeunes peuvent s’initier au théâtre dans le cadre de cours mettant en avant « l’apprentissage de l’écoute » : « c’est une école de la sociabilisation, une aventure collective : il faut que le groupe soit riche de chacune et de chacun. »
Pour les adolescents, « le plus difficile est de ne pas prendre les mauvais réflexes des séries télévisées, alors on joue sur la sincérité », explique Gérard Audax.
Tous les ans, des jeunes issus de Clin d’œil entrent au conservatoire d’Orléans , de Paris, ou dans des écoles de théâtre professionnelles.
Dès 18 ans, l’on fait son entrée dans les cours adultes. Alors que les adultes « débutants » réalisent un « voyage géo-dramatique » pour découvrir de nouveaux horizons théâtraux, les « initiés », construisent leur année et leur projet ensemble, et vont partager leur expérience avec les élèves d’autres écoles de théâtre locales et se produire lors de manifestations publiques.
Peu importe l’âge, ce qui relie les cours, c’est la co-construction. C’est un peu l’identité des cours de l’école : « J’apprends beaucoup au contact des élèves car leurs doutes rejoignent les miens. J’apprends avec eux, j’apprends à expliquer les choses » souligne Gérard Audax.

Haut de page
  • Partager sur Facebook.
  • Partager sur Twitter.
  • Partager sur Google+.
eZ publish © Inovagora