Vous êtes dans : Accueil > Accès directs > Actualités > Déchets sur la voie publique : l’incivisme au quotidien

Déchets sur la voie publique : l’incivisme au quotidien

Publié le 3 janvier 2017 par Morgane MALLET
Dépôt sauvage © Ville de Saint-Jean de Braye Exemple d'un dépôt sauvage

Du simple emballage de sandwich à la machine à laver déposée à côté des conteneurs, les services de la ville de Saint-Jean de Braye ramassent chaque année plusieurs tonnes de dépôts sauvages sur la voie publique. Une incivilité grandissante qui nous affecte tous.

Et si les agents municipaux arrêtaient de nettoyer la ville pendant deux semaines ? Des papiers joncheraient les rues, les dépôts sauvages se multiplieraient. Nous n’y pensons pas forcément, nous ne les voyons pas toujours mais les agents municipaux travaillent en permanence pour que la ville soit propre. Et ça prend du temps ! Il faut, par exemple, 3 jours et demi pour faire le tour de toutes les poubelles de la ville.

L’incivisme dans la gestion des déchets peut prendre de nombreuses formes : dépôts sauvages de meubles ou d’appareils électroménagers (télévisions, réfrigérateurs...) et de déchets verts (tontes, branches), crottes de chiens non ramassées, restes de chantiers (gravats et autres).

Un coût important pour la collectivité

Outre l’atteinte flagrante à l’environnement et à la qualité de notre espace public, ces actes d’incivilités ont un coût important pour la collectivité et donc pour chacun d’entre nous. Une situation d’autant plus préoccupante et difficilement admissible quand on sait que les déchetteries gérées par la communauté urbaine Orléans-Métropole offrent la possibilité, avec de larges horaires d’ouverture (voir ci-dessous), de déposer et retraiter proprement nombres de déchets : cartons, déchets verts, électroménager, peintures...

Pour rappel, le brûlage des déchets verts est interdit dans la commune. Vous pouvez cependant, les déposer en déchetterie ou étudier des solutions « douces » d’élimination comme le compostage ou le broyage. Pour conclure, Noël étant passé de nombreux sapins « secs » seront malheureusement déposés sur le trottoir. Ces derniers doivent comme les autres déchets verts être déposés en déchetterie ou auprès de certaines associations ou entreprises qui les collectent pour valorisation.

Dépôts sauvages, que risque-t-on ?
Les agents de la police municipale sont en mesure de verbaliser toute personne prise à effectuer un dépôt sauvage sur la voie publique ou le brûlage de déchets verts. Une infraction passible d’une amende de 68 euros. Si un véhicule est pris sur le fait lors d’un dépôt, l’amende peut aller jusqu’à 1 500€ plus la confiscation du véhicule

Déchetterie Nord Est - Saint Jean de Braye : Parc Archimède – rue de la Burelle

De mars à octobre (période haute) :

  • lundi de 14h à 18h30
  • du mardi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 18h30
  • le samedi de 9h à 12h et de 14h à 18h30
  • le dimanche de 9h à 13h

De novembre à février (période basse):

  • lundi de 14h à 17h30
  • du mardi au vendredi, de 10h à 12h et de 14h à 17h30
  • le samedi de 9h à 12h et de 14h à 17h30
  • le dimanche de 9h à 12h

Les déchetteries sont fermées les jours fériés

Haut de page
  • Partager sur Facebook.
  • Partager sur Twitter.
  • Partager sur Google+.
eZ publish © Inovagora