Vous êtes dans : Accueil > Accès directs > Actualités > Des partenariats fructueux dans le domaine économique

Des partenariats fructueux dans le domaine économique

Publié le 15 novembre 2016 par Sophie DIEULOUARD
Speed business dating, 19 avril 2016 © Ville de Saint-Jean de Braye / S.Dieulouard Speed business dating, 19 avril 2016

2016 a été marquée par des collaborations fructueuses dans le domaine économique.

Boigny-Sur-Bionne et Saint-Jean de Braye, ensemble pour le développement économique

La convention entre les deux villes a été signée début octobre et implique trois acteurs : le service urbanisme et aménagement et le CCAS de Boigny-sur-Bionne ainsi que l’Arche Abraysienne.

Trois objectifs sont visés

  • La coopération des deux communes en faveur des demandeurs d’emploi : elles tenteront d’apporter une meilleure réponse à la question de la recherche d’emploi, à travers la mutualisation de leurs connaissances respectives, la coordination des ateliers à destination des demandeurs d’emploi et la mise à disposition des outils de l’Arche aux Boignaciens.
  • La mutualisation du logiciel d’aide à la gestion des données économiques territoriale et des services d’entreprise (AGDE), permettant notamment de connaître les entités économiques du territoire, des auto-entrepreneurs aux grands groupes.
  • L’accueil des porteurs de projets aiguillés par Boigny-sur-Bionne par l’Arche Abraysienne. Vue comme une mise en commun de l’expertise de chacune des communes, cette convention a pour ambition d’apporter une plus-value en termes de développement économique à travers la mise en place d’un événementiel commun et d’une gestion territoriale des emplois et des compétences.

 

Convention Arche Abraysienne / Pôle emploi : premier anniversaire

Il y a un an, la ville signait une convention d’ampleur avec Pôle emploi, l’occasion donc de dresser un petit bilan.

Cet accord consistait principalement en la coordination des actions et le suivi délégué d’une partie des demandeurs d’emploi par l’Arche Abraysienne, afin d’éviter de potentiels doublons et de simplifier le parcours du demandeur d’emploi, bref, « d’asseoir la complémentarité entre les deux structures », comme l’explique Rémy Poignant, responsable de l’Arche abraysienne.
Les demandeurs d’emploi concernés conservent donc leurs droits, sans devoir systématiquement aller à leur rendez-vous Pôle emploi, si l’Arche abraysienne leur est plus indiquée (pour des raisons d’organisation, de suivi
particulier…).
La conclusion de cette première année est positive : il y a une vraie coopération entre les deux structures, avec des rendez-vous réguliers. La proximité géographique (quelques centaines de mètres) joue aussi dans la réussite du partenariat.
65 demandeurs d’emploi ont bénéficié du dispositif, dont 21 jeunes de moins de 25 ans. Pour 10 d’entre eux, leur recherche s’est conclue par l’obtention d’un emploi stable.
En moyenne, la durée effective du suivi d’un demandeur d’emploi s’inscrivant dans le cadre de la convention est de 6 mois.

Haut de page
  • Partager sur Facebook.
  • Partager sur Twitter.
  • Partager sur Google+.
eZ publish © Inovagora