Vous êtes dans : Accueil > Accès directs > Actualités > Inondations : la ville reconnue en état de catastrophe naturelle

Inondations : la ville reconnue en état de catastrophe naturelle

Publié le 5 juillet 2018
Inondations - 31 mai 2018 © Ville de Saint-Jean de Braye Inondations - 31 mai 2018

La ville de Saint Jean de Braye vient d'être reconnue en état de catastrophe naturelle au titre des inondations et coulées de boue du 30 mai 2018 (arrêté du 26 juin 2018, publié au Journal Officiel le 5 juillet 2018).

Les personnes ayant constaté des dégâts sur leur habitation peuvent dans un délai de 10 jours (jusqu’au 14 juillet 2018) suivant cette parution, déposer un état estimatif de leurs pertes auprès de leur compagnie d’assurances et ainsi bénéficier du régime d’indemnisation.

 

-

Le 30 mai 2018, d'importantes inondations touchaient la ville.

Suite à ces inondations, 17 foyers, 6 bâtiments communaux et 8 incidents de voirie (remontées d’eau…) ont été déclarés auprès de la mairie. Le 8 juin dernier, la ville demandait à la Préfecture la reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle pour les inondations abraysiennes du 30 mai 2018. Cette décision influera sur l'indemnisation qui pourra vous être allouée par votre assureur (voir en fin d'article sur ce sujet) . Nous vous tiendrons informés dès que possible.

Si vous avez été touchés par ces inondations et que vous ne vous êtes toujours pas signalés auprès de la mairie, vous êtes invités à le faire

en envoyant un courriel avec les photos des dégâts les plus importants à l'adresse suivante : urbanisme@ville-saintjeandebraye.fr

ou en envoyant un courrier à : service urbanisme - 43 rue de la mairie – 45800 Saint-Jean de Braye

ou en téléphonant à l’accueil au service Urbanisme - 02 38 52 41 30

 

Voici quelques conseils à suivre lors de la venue d’une inondation

La halle des sports inondée

Le parquet de la halle des sports a été fortement touché par les inondations. Depuis le 8 juin, un séchage forcé a été mis en place, via un dispositif impulsant de l'air chaud et sec et expulsant de l'air humide hors d'une bâche soufflante. L'opération durera trois semaines. De nombreux travaux de réparation suivront. L'équipement ne ré-ouvrira pas avant janvier 2019.

Préalablement à l’inondation

- Couper l’électricité ainsi que le gaz

- Sauvegarder les factures de ses biens

- Placer ses biens en hauteur

- Faire des réserves d’eau potable et d’alimentation

- Déplacer son véhicule hors zone inondable

- Constituer une trousse de premiers secours (avec lampe radio, lampe torche, médicaments, papiers d’identité)

 

Pendant l’inondation

- Se réfugier en hauteur

- S’informer et se tenir au courant des consignes de sécurité

 

Après l’inondation

- Demander l’avis de la municipalité avant de re-boire de l’eau du robinet, qui peut-être devenue impropre à la consommation

- Ne pas rétablir seul l’électricité : faire appel à un professionnel

- Aérer la maison et faire sécher les meubles endommagés à l’extérieur

- Mettre le chauffage à une faible intensité, pendant plusieurs jours

- Désinfecter l’intégralité des surfaces inondées en se protégeant (gants…).

- Prendre des photos des dégâts entraînés par les inondations qui pourront servir de preuve face à votre assureur.

 

Démarches administratives

Les sinistrés doivent signaler les dommages subis liés à l'évènement :
- en mairie : afin que la procédure de constatation d'état de catastrophe naturelle soit déclenchée. La déclaration peut se faire par écrit, par téléphone et/ou par mail (cf plus haut)
- auprès de leur assurance par lettre recommandée avec accusé de réception. Les biens non assurables ou non assurés ne pourront faire l’objet d’une indemnisation même si l’état de catastrophe naturelle a été déclaré.

Haut de page
  • Partager sur Facebook.
  • Partager sur Twitter.
  • Partager sur Google+.
eZ publish © Inovagora