Vous êtes dans : Accueil > Aménagement urbanisme > L'écoquartier du Hameau > La labellisation > Officiellement "engagé dans la labellisation"

Officiellement "engagé dans la labellisation"

Engagé dans la labellisation écoquartier © Droits réservés Engagé dans la labellisation écoquartier

Le 18 décembre 2014, la ville de Saint-Jean de Braye a reçu le diplôme "d'engagement dans la labellisation" pour l'écoquartier du Hameau. Un label qui reconnaît officiellement la qualité du travail accompli et des orientations retenues pour faire ce nouveau quartier durable.

Pour répondre aux nombreux projets ou aménagements autoproclamés, l’État a lancé la démarche "Écoquartiers" formalisée par la création d'un label national en 2012. Engagée dans cette démarche pour la ZAC du Grand-Hameau dès 2008, la ville de Saint-Jean de Braye a adopté la charte des Ecoquartiers en septembre 2013. Un engagement en 20 points reposant sur la volonté de faire ce projet "autrement". Un nouveau quartier conçu en lien avec les habitants, en respectant les ressources et contraintes du territoire, en luttant contre l'étalement urbain et en favorisant la mixité sociale, générationnelle, le bien vivre ensemble et la solidarité.

Le seul du Loiret et le troisième de la Région

Remis par Sylvia Pinel, ministre du Logement, de l’Egalité des Territoires et de la Ruralité, ce diplôme d'engagement dans la labellisation est le seul a avoir été décerné à un projet urbain dans le département et le troisième dans la région Centre après celui de Tours et de Lurais dans l'Indre. "Il s'agit d'un véritable engagement à concevoir l'urbanisme et la ville de demain dans le respect de la transition écologique. On ne fait pas un écoquartier comme on construit un lotissement. Cette démarche implique une vraie analyse et une expertise, ce n'est pas de l'autolabellisation" souligne-t-on du côté du ministère. Pour s'inscrire dans ce processus, un dossier a été constitué pour expliquer les choix qui ont été faits pour élaborer le nouveau quartier : celui de travailler avec une équipe pluridisciplinaire (urbaniste, sociologue et paysagiste) et dès le départ d'associer les habitants par le biais d'un atelier de travail urbain.

 

ATU, laboratoire d'idées de l'écoquartier

Réuni à de nombreuses reprises depuis 2009, l'ATU a permis de faire émerger les attentes de chacun et de les prendre en compte au fur et à mesure de la construction du projet. Véritable laboratoire d’idées, cet atelier a permis aux abraysiens de s'approprier l'écoquartier et d’élaborer ensemble une autre manière de faire la ville. Une réflexion poussée jusqu'à l'expérimentation de formes innovantes d'habitat comme le projet "Mon toit, c'est nous" d'habitat participatif ou encore la Maison intergénérationnelle dont la première pierre a été posée récemment. "Cette labellisation est un point d'appui. Elle nous montre que nous sommes sur la bonne voie et que nous avons fait les bons choix dans nos orientations. C'est surtout une invitation à aller plus loin, sur des projets innovants et de continuer à avancer" explique Bruno Malinverno, adjoint au maire délégué au développement durable, à l'aménagement, aux transports et aux travaux. Labellisation définitive, une fois l'écoquartier achevé... dans une dizaine d'années.

Haut de page
  • Partager sur Facebook.
  • Partager sur Twitter.
  • Partager sur Google+.
eZ publish © Inovagora