Vous êtes dans : Accueil > Aménagement urbanisme > L'écoquartier du Hameau > Les projets forts liés à l'écoquartier > La maison intergénérationelle > Maison intergénérationnelle, l'entraide comme clef de voûte

Maison intergénérationnelle, l'entraide comme clef de voûte

La future maison intergénérationnelle © Philippe Tardits - architecte La future maison intergénérationnelle

La première pierre de la Maison intergénérationnelle située rue Jean Zay a été posée le 12 décembre 2014. Implanté au cœur de l'écoquartier du Hameau, ce projet se révèle plus humain qu'urbain.

Faire vivre dans un même lieu collectif, des personnes qui sont d'âges et d'horizons différents. Tel est le principe de la Maison intergénérationnelle portée par l'association "Habitat et Humanisme". A l'horizon 2016, elle accueillera des personnes
âgées non dépendantes, des jeunes en recherche d'emploi ou en cours de formation et des familles monoparentales (femmes seules avec enfants).

Des expériences concluantes

"Habitat et Humanisme est une association nationale dont la vocation est de répondre aux difficultés des personnes par le logement " explique Bernard Gassie, président d'Habitat et Humanisme Loiret. "Depuis plusieurs années, l'association s'est penchée sur cette question de l'habitat intergénérationnel et a mis en place des maisons de ce type sur Lyon ou Nantes. Des expériences qui se sont avérées concluantes ". Soutenue financièrement par la fondation "Famille, Partage, Espérance" qui lutte pour que chacun vive dans un logement digne, au coeur de la cité et de la société, la Maison de Saint- Jean de Braye sera la seule dans la région. Elle comprendra 43 logements indépendants et des espaces collectifs qui accueilleront 15 jeunes, 13 familles monoparentales et 15 personnes âgées.

Une dynamique d'entraide mutuelle

"L'idée est que les personnes cohabitent dans une dynamique d'entraide mutuelle" souligne Bernard Gassie. Par exemple, les personnes âgées pourront ponctuellement garder les enfants des mamans lorsque qu'elles ont des démarches à faire, les jeunes pourront aider les seniors dans leur quotidien, pour faire les courses ou autre. "Nous faisons le pari que ça va marcher, car partout où nous l'avons lancé, cela fonctionne ! " conclut le président d'Habitat et Humanisme Loiret.

Parallèlement, des professionnels et des bénévoles de l'association accompagneront les personnes sur l'animation et le fonctionnement de la Maison et dans l'aide aux démarches. Les résidents seront orientés par la Maison de l'Habitat, les CCAS et les services du département. Leurs durées de séjour sont variables, plus longues pour les personnes âgées que pour les jeunes et les mères isolées ( 2 ans en moyenne).

Haut de page
  • Partager sur Facebook.
  • Partager sur Twitter.
  • Partager sur Google+.
eZ publish © Inovagora