Vous êtes dans : Accueil > La ville > Histoire et patrimoine > Histoire de la ville, généralités > Les origines de Saint-Jean de Braye

Les origines de Saint-Jean de Braye

Stèle marquant le point le plus septentrional de la Loire © Ville de Saint-Jean de Braye Située au parc des Armenault, cette stèle marque le point le plus septentrional de la Loire

Entre la Loire au Sud, la forêt d'Orléans au Nord, bordée à l'Ouest par sa grande voisine Orléans, Saint-Jean de Braye s'étale sur 4,5 km le long du fleuve. C'est au point le plus septentrional du cours de la Loire qu'elle s'est développée.

Origine et étymologie du nom Saint-Jean de Braye

Le nom Saint-Jean de Braye figure dans un texte de 1180 inclus dans les actes de Philippe Auguste Sanctus Ioannes de Braiis ou Breiis , mais il était déjà entré dans l'histoire écrite par un texte du 04 août 1081 reproduit dans le recueil des actes de Philippe 1er , sous le nom de Sanctum Jahannem Super Bionam (Saint-Jean sur Bionne).

Sur l'origine du nom Braye , diverses hypothèses ont été avancées :
L'Abbé Patron nous dit que " le nom de Braye est très ancien ", c'est un nom celtique qui signifie lieu humide, marécageux, arrosé par des ruisseaux ou baigné par des rivières. C'est le sens qu'on attribue aux mots latins : Braium , Braicum , Breicum , Bratum , Brabicum et Brajotum qui appartiennent à la basse latinité et se traduisent par le mot Braye .

" Ce qu'il y a de certain et que l'on peut évoquer à l'appui de ce que l'on vient de dire, c'est que le nom de Braye est un nom commun d'habitations gauloises dont l'origine remonte à la plus haute antiquité, et que tout ce qui porte ce nom, villes, châteaux et contrées, se trouve dans des lieux humides et marécageux. "

Jacques Soyer, quant à lui, nous dit que le mot Braye viendrait du bas latin " Bracca " ou " Braca " ou encore " Braga " mot d'origine celtique ou préceltique, désignant un barrage pour prendre le poisson. Il précise que nous devrions écrire comme autrefois " Saint-Jean de Brayes " à cause des pêcheries qui se trouvaient dans la Loire sur le territoire de cette paroisse et que ce nom n'a rien de commun avec celui d'une prétendue rivière " La Braye " (la rivière La Braye coule dans le Loir et Cher et est un affluent du Loir).
Nous laissons à chacun le soin de se faire une opinion.

Quant à celui de Saint-Jean qui y fut joint à une époque reculée, on peut l'attribuer aux Apôtres de l'Orléanais. Orléans ayant reçu l'Evangile dès les premiers temps, il est probable que la foi se soit répandue aux environs de la ville et comme les collines de Saint-Jean de Braye étaient probablement habitées, ce seraient nos premiers apôtres qui auraient donné le nom de Saint-Jean Baptiste.
Une autre version vient du Moyen Age : les Orléanais se réunissaient pour allumer les feux de Saint-Jean et cette coutume serait à l'origine du choix de Saint-Jean Baptiste pour patron.

© Groupe Histoire Locale du Comité des Sages de Saint-Jean de Braye (2009) .

Haut de page
  • Partager sur Facebook.
  • Partager sur Twitter.
  • Partager sur Google+.
eZ publish © Inovagora