Vous êtes dans : Accueil > La ville > Histoire et patrimoine > Le passé industriel de la ville > Le club Ambert Omnisports

Le club Ambert Omnisports

Publié le 24 septembre 2011 par Sylvain BRIENT
Une des équipe d'Ambert foot en 1966-1967. © DR Une des équipe d'Ambert foot en 1966-1967.

Nous ne pourrions pas parler des usines d’Ambert sans évoquer le sport et les activités du club Ambert Omnisports. En 1989, le club comportait encore sept sections : Tennis, Bowling, Foot Corpo, Foot FFF, Ball Trap, Cyclotourisme et Judo.

Hélas, après 40 ans d’une vie bien remplie, le club n’a pas survécu à son quarantième anniversaire, laissant beaucoup de souvenirs dans le cœur du personnel de l’usine et des Abraysiens comme en atteste le témoignage de Denis Rivière, Abraysien de 58 ans.

" Je me souviens de ces déplacements à l’extérieur dans le Tube Citroën, quand le dimanche matin, nous faisions le tour des cages d’escalier du quartier de l’Argonne dès huit heures, pour récupérer le 10e ou le 11e joueur. Je me souviens également du retour de match, la 3e mi-temps, dans ce même Tube que l’usine mettait à notre disposition (avec chauffeur) accompagné d’un seul dirigeant qui officiait à la fois comme arbitre de touche et comme dirigeant !

Je me souviens de l’équipe première que je supportais les dimanches après-midi et qui manqua l’accession en Promotion d’Honneur ; les années suivantes furent difficiles et ce fut la descente……

Nous avions déjà les derbys locaux qui remplissaient les tribunes du stade quand nous jouions contre le Club du DEPORTIVO dont la plupart des joueurs espagnols travaillaient à l’usine d’Ambert puis ensuite le club de l’Union Portugaise ."

« Le chaudron vert »

A cette époque, 1965-1975, le club d’Ambert Omnisports constituait la pépinière des deux grands Clubs Orléanais que furent l’ARAGO (qui devint l’USO) et l’OCO-ROSSAT (qui devint le FCO). Des joueurs ont fait leurs premières armes professionnelles sur le terrain mythique du stade André Lefèvre « Le Chaudron Vert », la couleur du club mais aussi l’ambiance et la ferveur ouvrière.

Les plus connus sont JB.BORDAS (AS St Etienne), JP POPLIN (RC SEDAN), L.BERTHOULOUX (USO), J.BEAUJOUAN (USO), sans oublier ceux qui ont joué pour le « beau jeu » tels B.GERMAIN ( Marseille), Y.MOLIO (BEZIERS D2) et L.CHARBONNIER international SNCF qui a donné son nom au stade de Saint Jean le Blanc.

"Je souhaite à nos amis de la SMOC football, qui va fêter ses 40 ans en 2012, de poursuivre le travail en direction des jeunes, car cet investissement en formation est récompensé comme nous le constatons chaque lundi en lisant les résultats des équipes engagées par la SMOC football. Allez les rouges et noirs ! "

 

© Comité des Sages de Saint-Jean de Braye - groupe Histoire locale - 2011

Haut de page
  • Partager sur Facebook.
  • Partager sur Twitter.
  • Partager sur Google+.
eZ publish © Inovagora