Vous êtes dans : Accueil > La ville > Histoire et patrimoine > Parcours Henri Gaudier-Brzeska > Henri Gaudier Brzeska "Dans les pas de l'artiste"

Henri Gaudier Brzeska "Dans les pas de l'artiste"

Publié par Sophie DIEULOUARD
Coulage de la matrice en élastomère © Droits réservés Coulage de la matrice en élastomère

Un parcours touristique et patrimonial dédié à l'artiste s'est déployé à travers la ville.

En lien avec le groupe Histoire locale du Comité des sages, la ville a entrepris la mise en œuvre d'un parcours dédié à l'artiste. Il est décliné en onze étapes, signalées par des stèles.

D'une part, il comprend une partie historique et patrimoniale : les lieux de vie de l'artiste, mais aussi les endroits qu'il fréquentait au quotidien durant son enfance au début du XXème siècle. Autant de points qui permettront au visiteur de marcher dans les pas de l'artiste.

D'autre part, ce parcours met en avant les différents hommages déjà visibles dans la ville : le parvis du lycée Jacques-Monod et de la station de tram Léon Blum qui disposent de pavés reprenant une de ses œuvres ou encore le buste de l'artiste installé dans le jardin de la commune. Ce parcours est labellisé par le Ministère de la culture au titre des commémorations nationales.

Retrouvez le plan du parcours en téléchargement ci-dessous

Les coulisses du parcours

 

Les douze stèles qui jalonnent le parcours ont été intégralement fabriquées par les classes de bac pro TORGO (Technicien organisation et réalisation gros œuvre) et de Troisième pro, encadrées par Gérard Paque et Pierre Klimec.

Hautes d'environ un mètre trente, elles sont en béton armé. Un graphisme inspiré de la vie de Gaudier Brzeska créée par Gérard Paque y figure. « Cette stèle représente trois éléments de la vie de l'artiste. En haut y figure l'empreinte de l'amulette que portait Henri Gaudier Brzeska. En bas, les « ondes » symbolisent l'eau, la Loire. Les deux triangles jaillissants ainsi que le monogramme de l'artiste symbolisent sa rencontre avec Sophie Brzeska  ». (Rappelons que l'artiste a fait accoler le nom de Brzeska au sien suite à sa rencontre avec Sophie Brzeska.).

Après avoir dessiné l'esquisse, un prototype en plâtre a été conçu. S'en est suivi la fabrication de la matrice (ou moule) en élastomère. Cette matrice a ensuite été cirée afin que la surface des stèles soient bien lisses et brillantes. Puis, est venu le temps des premiers coulages de béton, en début d'année 2015. La réalisation de ces stèles a fait partie intégrante des cours des élèves qui ont participé.

« Pour les élèves, c'est hyper formateur, c'est une découverte. Ils ont pu voir comment on part d'une idée, guidée par un cahier des charges, une convention et des délais  » explique Gérard Paque, avant de continuer : « Il y a la technique qui est un travail et le plaisir de faire, qui n'a pas de prix! On est un peu dans l'exceptionnel. On a tout fait de A à Z, et on en est très fiers. Ça prouve aux jeunes que si on a des idées et des mains, on n'est plus tributaire de rien. Mais ça prouve aussi qu'on ne peut rien faire seul, qu'il faut savoir bien s'entourer ».

 

Retrouvez les photos de la constructions des stèles par les lycéens

(cliquer pour agrandir)

Enfin, retrouvez le guide du parcours touristique en téléchargement ci-dessous

Haut de page
  • Partager sur Facebook.
  • Partager sur Twitter.
  • Partager sur Google+.
eZ publish © Inovagora