Vous êtes dans : Accueil > Portail des associations > Accès directs > L'actualité de la Maison de la vie associative > Restauration associative, ce qu'il faut savoir.

Restauration associative, ce qu'il faut savoir.

Publié le 25 juillet 2011 par Mourad BENNACEUR

Dans le cadre de vos activités, votre association peut être amenée à proposer de la nourriture au public comme aux adhérents. Comme toute activité de distribution alimentaire celle-ci est régie par la loi qui impose un certain nombre de contraintes en matière d'hygiène et de conservation des aliments.

Une toxi-infection alimentaire collective (TIAC) est une maladie infectieuse à Déclaration Obligatoire (MDO) qui a lieu lorsqu’il existe « au moins deux cas groupés, avec des manifestations similaires dues à une contamination par un micro-organisme (bactéries en général) ou une toxine. »

Pour permettre aux services vétérinaires et aux médecins (en cas de contamination avérée) de disposer d'un maximum d'information sur la nature et l'origine des produits, la traçabilité est une obligation générale. Il convient de l'assurer par les moyens les plus appropriés (conservation des codes barres, des factures, des emballages...).

Outre le respect des règles élémentaires d'hygiène et de conservation des aliments, il est également vivement conseillé de conserver des plats témoins. Ces échantillons de nourritures servies sont à conserver pendant 5 jours en froid positif (0 - 3°C).

En cas d'infection, le président doit pouvoir répondre à toute demande de contrôle des services vétérinaires et des services de santé.

Pour en savoir plus : L'arrêté ministériel du 21 décembre 2009 contient des informations surlignées en jaune reprenant les points essentiels de cet article :

Haut de page
  • Partager sur Facebook.
  • Partager sur Twitter.
  • Partager sur Google+.
eZ publish © Inovagora