Vous êtes dans : Accueil > Services municipaux > Culture > Les artistes abraysiens > Françoise Chevalier

Françoise Chevalier

Publié le 9 juillet 2014 par Sophie DIEULOUARD
Françoise Chevalier © Ville de Saint-Jean de Braye / S.Dieulouard Françoise Chevalier

Françoise Chevalier éprouve les potentialités la terre, lors de la création de sculptures.

"J'ai envie d'aller vers des choses modernes, voire abstraites"

L'artiste s'illustre tant dans l'art figuratif que l'art abstrait. C'est vers le second qu'elle tend le plus, actuellement : "J'ai envie d'aller vers des choses très modernes, voire abstraites ".

Sa création est marquée par la spontanéité, et ses œuvres abstraites ne sont pas prédéfinies à l'avance : "Je n'ai pas de dessin. Ce sont mes mains qui avancent, c'est spontané ". L'artiste se laisse guider par le toucher : "Sentir la douceur de la terre, aller dans les lignes ".

Françoise Chevalier a réalisé la sculpture figurant à droite de la photo l'année dernière. A gauche, sa reproduction en bronze, par Christophe Lherbé.

Elle se perfectionne régulièrement, en participant à des stages de sculpture et en se rendant aux ateliers de Terre et feu.

 

L'influence du Burkina Faso

Il y a une dizaine d'années, Françoise Chevalier se rend pour la première fois au Burkina Faso. Enthousiasmée par le pays, elle y retourne régulièrement. Ses expériences à Boussouma l'ont influencée artistiquement (voir les sculptures, ci-contre, inspirées de personnes rencontrées sur place), et ont aussi suscité un investissement, matérialisé par la création de l'association "Couleur Baobab". Elle a pour but de "promouvoir les créations de l'association Zemes Taaba des femmes de Boussouma ". Les créations de l'association ont pour objet des bijoux colorés fabriqués à base de perles, composées de plastique et de dessus de chaussures.

Haut de page
  • Partager sur Facebook.
  • Partager sur Twitter.
  • Partager sur Google+.
eZ publish © Inovagora