Vous êtes dans : Accueil > Services municipaux > Prévention Sécurité > Prévention de la délinquance > Travaux d'intérêt général : prévenir la récidive

Travaux d'intérêt général : prévenir la récidive

© DR

Connu sous l'appellation "TIG", le Travail d’Intérêt Général est la mesure alternative à l'incarcération en cas de petits délits ou de première infraction. Il se traduit par l'exécution d'heures de travail dans l’intérêt de la société.

La ville est depuis longtemps habilitée pour recevoir des personnes dans le cadre des TIG.

Quatre services municipaux les accueillent

  • environnement
  • espaces verts
  • service des sports
  • restauration.

C'est le cas d'un homme de 40 ans. Condamné à 70 heures de TIG, il a travaillé cette année au sein du service restauration municipale. Cette peine lui a offert une nouvelle opportunité de vie. A la fin de son TIG, il s'est trouvé une nouvelle motivation et a décidé de poursuivre son projet professionnel dans le secteur de la restauration. Il a trouvé sa voie...

Malheureusement, les choses ne se passent pas toujours aussi bien, faut-il le préciser. Le SPIP (Service Pénitentiaire d'Insertion et de Probation ) travaille en collaboration avec la mairie. Sa mission est de prévenir la récidive. Il a en charge le dossier du "tigiste" et communique avec le chargé de prévention de la ville, référent au sein de la collectivité.

Parallèlement, le TIG est encadré par un tuteur au sein des services. Le TIG offre à son bénéficiaire l'opportunité de rembourser sa dette à la société, tout en développant des aptitudes dans l'optique d'une réinsertion professionnelle. Il permet également à la ville d'être actrice dans la prévention de la récidive.

Haut de page
  • Partager sur Facebook.
  • Partager sur Twitter.
  • Partager sur Google+.
eZ publish © Inovagora