Vous êtes dans : Accueil > Vie Citoyenne > Les Ateliers de travail urbain > ATU Bionne Sainte-Marie > Retour ATU Bionne-Sainte-Marie du 2 juillet 2013

Retour ATU Bionne-Sainte-Marie du 2 juillet 2013

Publié le 3 octobre 2013 par Sylvain BRIENT
Perspective d'aménagement du Lot 10 de l'écoquartier de Bionne-Sainte-Marie. © Bouygues immobilier Perspective d'aménagement du Lot 10 de l'écoquartier de Bionne-Sainte-Marie.

L'atelier de travail urbain sur l'écoquartier de Bionne-Sainte-Marie a réuni près d'une vingtaine de personnes. Ce dernier a permis notamment de découvrir les projets dont les permis de construire avaient été déposés par Bouygues Immobilier.

Retour commissaire enquêteur

Pas de remarques fondamentales contre le projet L'avis du commissaire enquêteur à donc été favorable sans réserve

 Présentation du projet

Les permis de construire étant en cours d'instruction la présentation a été effectuée par le promoteur Bouygues Immobilier.

Rappel de la situation du site

La partie sur Combleux a fait l'objet d'une étude d'une élève de l'école d'architecture de Versailles. Elle sera invitée dans un prochain ATU pour présenter cette étude. Les participants présents ce jour y sont favorables. La collectivité de Combleux sera conviée. Le lot concerné par le projet Bouygues est sur 9,5 ha.

Rappel des 2 tanches d'aménagement.

Le projet est conçu en apportant des séquences urbaines et des espaces de verdures.

  • Les collectifs : un effort sur l'aspect architectural des collectifs en entrée du site a été fait afin de donner un effet atténué en travaillant le volume des attiques et l'habillage des façades. L'attique est composé d'un ensemble très varié de toitures.
  • Maisons de ville: la covisibilite est évitée le long de la Feularde en proposant une orientation des maisons vers le sud ( plus de vues directes et moins de voisinages directs en fond de jardin). Programmation large en proposant des logements grands et petits avec des possibilités d´adaptations selon les choix individuels.
  • Intermédiaires : un jeu de toitures est proposé pour apporter une variante de volumes et une sensibilité rappelant la maison de ville en angle de bâtiment. Les ensembles sont constitués comme des hameaux organisés autour des espaces collectifs ( garages vélos ...). Ce type de bâtiment offre des circulations par escaliers très confortables. Les grands logements sont plutôt en rez de jardin et les plus petits sous les combles.

Présentation du plan masse en volume

Bouygues précise que cette volumétrie n'est qu'une image en court d'élaboration. En effet beaucoup d'erreurs sont repérées et en cours de modification par le bureau d'études. A la maison de vente à l’entrée du site cette carte virtuelle est consultable. De plus, un principe de visite virtuelle permet par le biais d’une tablette, de se promener dans le site avec l’image projetée sur la tablette, simulant les constructions envisagées comme si elles étaient déjà là.

Saint-Jean de Braye et Bouygues se sont rapprochés de Combleux afin d’assurer la réalisation d’un accès piéton jusqu'au canal depuis la rue principale. Ce chemin devrait être constitué pour la livraison des premiers logements.

Présentation des échantillons

Ils sont consultables dans la maisons de vente à l'entrée du site. Tous les matériaux sont des produits recyclables. Les matériaux retenus sont nobles (bois, briquettes) associés à des bardages plus originaux et discrets. L'ensemble devant éviter une lourdeur architectural.

Les platanes seront conservés. Bouygues lance une étude phytosanitaire pour savoir quels arbres et haies devront être conservés. Il faudra prévoir une préparation des végétaux sur 2 ans.

Questions - Réponses

L'arrêt de bus est-il conservé ?

Bruno Malinverno : Oui, nous travaillons actuellement avec l'AgglO pour définir clairement le dessin du carrefour.

Où se situe les logements sociaux ?

Bruno Malinverno : L'objectif est de mixer au maximum la typologie des logements. Il y a globalement 25 % de logements sociaux sur ce quartier.

Bouygues - le premier PC propose un collectif de logements en accession privé et en locatif social afin d'éclater au maximum les logements sociaux.

Quelle sera la hauteur de la résidence seniors?

Bruno Malinverno : La même que le reste et comme l'impose le PLU , R +3

Pourquoi n’est-elle pas représentée sur le plan ?

Bouygues - La résidence service n'a pas de PC déposé aujourd'hui. Plusieurs porteurs de projets sont en discussion avec nous pour étudier les différents produits proposés.

Quand est prévu la fin de la deuxième tranche ?

Bouygues - Rien que sur la première tranche nous sommes sur trois ans de construction. La deuxième phase sera travaillée pour dans 4 années

Bruno Malinverno : la ville ne souhaite pas s'agrandir trop vite. Les constructions de Bouygues prendront le temps qu'il faudra en concordance avec la ZAC du Hameau. Il est important pour nous de faire suivre aussi nos équipements publics. Même si l’espace Anne Frank vient d'être livré, nous pouvons envisager 10 ans entre le moment où on décide et où on livre

La maison de service remplace-t-elle la maison de retraite prévue en centre ville ?

Bruno Malinverno : Non. l'Ehpad est un établissement certes pour les personnes âgées, mais surtout pour des personnes dépendantes. Les occupants entrent à l'âge de 85 ans. C'est une structure très particulière. Ici il s'agit surtout d'une résidence privée pour personnes âgées d'une soixantaine d'années  proposant des services complémentaires (apport de repas, visites de médecins ...).

Les logements sociaux qui les gèrera ?

Bruno Malinverno : L'idée est qu'il y ait plusieurs bailleurs de logements sociaux, pour aussi mélanger le parc de la collectivité, ainsi éviter d’avoir un gestionnaire unique qui pourrait concentrer une politique de peuplement défavorable.

Quels seront les espaces publics ?

Bruno Malinverno : La ville récupère les voiries et le bassin au sud.

Consultez la présentation effectuée par Bouygues immobilier :

Haut de page
  • Partager sur Facebook.
  • Partager sur Twitter.
  • Partager sur Google+.
eZ publish © Inovagora