Vous êtes dans : Accueil > Vie Citoyenne > Les Ateliers de travail urbain > ATU Ecoquartier du Hameau > Ressource documentaire de l'ATU "écoquartier en centre-ville" > Les 10 questions les plus posées en ATU

Les 10 questions les plus posées en ATU

Publié le 4 novembre 2009
Le 7 juillet dernier, l'ATU s'est réuni sur le site de la ZAC du Grand Hameau © Ville de Saint-Jean de Braye / Service Quartiers Le 7 juillet dernier, l'ATU s'est réuni sur le site de la ZAC du Grand Hameau

Découvrez les 10 questions et les remarques les plus fréquemment soulevées lors de l'Atelier de travail urbain.

Combien d’habitants vont venir s’installer sur la ZAC ? Est-ce qu’il y aura des locataires ou des propriétaires ?

La ZAC pourra accueillir à terme une population de l’ordre de 1500 personnes, bien qu’aucun ratio ne soit établi à ce jour. La ZAC sera construite progressivement, par phases successives sur une dizaine d’années, afin que la livraison échelonnée des logements permette une installation progressive des habitants. Ce quartier pourra s’intégrer au fur et à mesure au reste de la ville. Des locataires et des propriétaires seront présents afin d’équilibrer au mieux la population.

Quel type d’habitations vont être construites : des maisons individuelles ou des logements collectifs ?

Immeubles d'habitation situés en limite de la Zac du Grand-Hameau
Immeubles d'habitation situés en limite de la Zac du Grand-Hameau.

La forme urbaine sera variée et adaptée aux secteurs environnant afin de ne pas créer de ruptures d’échelle. La typologie dominante sera un mélange de petits collectifs et d’habitat intermédiaire.

Le commerce de proximité est essentiel dans un éco quartier. Comment est-il prévu dans la ZAC du Grand Hameau ?

Effectivement la proximité est un élément essentiel dans les éco quartiers. Mais en l’occurrence, la ZAC se situe en continuité immédiate du centre ville et il s’agit surtout de renforcer la zone de chalandise des commerces déjà existants. Néanmoins la création éventuelle de nouveaux commerces se fera dans le prolongement des commerces existants.

Quelle sera la desserte automobile de la ZAC ?

La circulation sera uniquement limitée à une desserte de proximité. Il est possible qu’il n’y ait qu’une voie en sens unique, de l’ouest vers l’est. Trois hypothèses de circulations sont à l’étude.

Quel est l’avenir des venelles à Saint Jean de Braye ?

Chemin vert, une circulation alternative
Chemin vert, une circulation alternative

A ce jour, la Fédération Française de Randonnée ouvre un nouveau chemin de randonnée à Saint-Jean de Braye “des venelles à la Loire“. Mais elles ne peuvent pas être utilisées par les vélos. Aujourd’hui, elles peuvent générer des inconvénients : bruit, insécurité… Cependant, elles présentent un potentiel inestimable pour Saint-Jean de Braye : par exemple, si elles sont balisées et sécurisées, elles peuvent devenir un réseau de circulation "intime", un "chemin des écoliers".

Les équipements présents sur le site (maison de retraite, parc relais, tram, école…) ne sont ils pas trop nombreux pour un éco quartier ?

Un éco quartier ne veut pas forcément dire que les constructions sont limitées au résidentiel, c’est un véritable morceau de ville qui comporte des équipements publics permettant accessibilité et proximité au quotidien.

Est-ce que le tramway pourra un jour être prolongé à l’Est de son terminus actuel ?

Des réserves foncières sont réalisées dans ce sens, afin de relier la ligne de tramway et la ligne de chemin de fer. L’objectif à terme est de desservir les quartiers Est de Saint-Jean de Braye et la ville de Chécy. La prolongation de la ligne ne pourra être réalisée que dans les mandats à venir, mais il importe dés aujourd’hui de rendre physiquement possible ce projet.

La largeur d’emprise du tramway n’est elle pas trop importante pour une ville de la taille de Saint-Jean de Braye ?

L’emprise complète de la voirie sera de 27,6 mètres, pour une plate forme de tramway de 6,6 mètres. Cette largeur est imposante mais elle permet de dessiner des espaces publics de qualité, permettant d’ouvrir des perspectives généreuses qui seront un appui pour, par la suite, densifier sans créer une ambiance urbaine oppressante.

Pourquoi créer un bassin de rétention des eaux pluviales ? Où sera localisé cet équipement ?

Carte des contraintes de la ZAC du Grand Hameau.
Carte des contraintes de la ZAC du Grand Hameau.

Ce bassin permettra d’éviter les inondations dans les situations de fortes pluies. Il captera toutes les eaux de la commune. Il doit être placé sur le bassin versant de la Corne. Sa contenance sera de 5 000 m3 (soit l’équivalent d’un mètre d’eau de hauteur sur la surface d’un stade de football !).
La contrainte est très forte pour réaliser cet équipement car les sols argileux présents à St Jean de Braye ne permettent pas à l’eau de s’infiltrer. Dans un premier temps il est prévu de réaliser un équipement provisoire jusqu'à ce que l’on trouve une solution. Cet équipement pourra prendre la forme d’une noue végétalisée et paysagée permettant un stockage et une maîtrise de l’eau en cas de fortes pluies et une utilisation de loisirs en temps normal.

Est-ce que le pont prévu au droit de la rue de la gare va être réalisé ?

Le SCoT approuvé dit qu’il y a « la possibilité d’un pont » à horizon de 20 ans entre « le Narval » et St Denis en Val. Il faut préserver la possibilité foncière de le réaliser sans avoir de construction à détruire. Aujourd’hui la nécessité du pont n’est pas établie. Le conseil municipal de Saint-Jean de Braye du 19 décembre 2008 a clairement voté contre le projet de SCOT proposé par l’agglomération en demandant la réalisation d’études supplémentaires.

Haut de page
  • Partager sur Facebook.
  • Partager sur Twitter.
  • Partager sur Google+.
eZ publish © Inovagora