Vous êtes dans : Accueil > Vie Citoyenne > Vélo en ville > Favoriser le vélo en ville, un engagement d'avenir

Favoriser le vélo en ville, un engagement d'avenir

Publié le 21 juin 2013 par Sylvain BRIENT
A vélo sur les pistes cyclables longeant l'avenue de Verdun. © Ville de Saint-Jean de Braye / S.Brient A vélo sur les pistes cyclables longeant l'avenue de Verdun.

« Doux » pour l’environnement, économique, le vélo a besoin d’un certain nombre d’aménagements spécifiques pour être pratiqué dans de bonnes conditions. Pour favoriser cette pratique au quotidien ou en loisirs, un groupe de travail « Vélo en ville » a rendu ses conclusions.

Combien de kilomètres de pistes cyclables compte la ville ? Ces dernières permettent-elles de relier facilement les différents quartiers ? Sont-elles en bon état ? Que peut-on faire en terme d’aménagement, à plus ou moins long terme, pour pédaler dans les meilleures conditions possibles?

Pour répondre à ces questions essentielles le groupe de travail « Vélo en ville » a récemment présenté le fruit de ses travaux, un « Schéma directeur de développement du vélo à Saint-Jean de Braye ». Composé d’une quinzaine de personnes : des Abraysiens cyclistes, un commerçant spécialisé, des techniciens et des élus de la ville, ce groupe s’est réuni une première fois en mars 2011, il s'est ensuite retrouvé près d'une dizaine de fois.

Près de 70 kilomètres de pistes et chemins cyclables

 Le groupe de travail « Vélo en ville » a ainsi dressé plusieurs constats. Il existe sur la ville près de 70 kilomètres de pistes et de chemins cyclables. Un réseau important mais de qualité variable, comprenant quelques points noirs à  traiter  rapidement et des revêtements qui ne se prêtent pas à la circulation de tous les vélos ou nécessitent un entretien plus régulier.

L'autre particularité est le manque de continuité dans les itinéraires, certaines pistes s'interrompant à un endroit avant de reprendre quelques dizaines de mètres plus loin. Enfin, d'une manière générale, la circulation à vélo sur la ville d’est en ouest fonctionne bien en raison des axes traversants de l'avenue Louis-Joseph Soulas, de l'avenue du général Leclerc et plus récemment de la seconde ligne de tram bordée de pistes cyclables. En revanche, il n’en est pas de même pour circuler du nord au sud, le maillage étant généralement discontinu pour rejoindre les grands axes de circulation.

Haut de page
  • Partager sur Facebook.
  • Partager sur Twitter.
  • Partager sur Google+.
eZ publish © Inovagora