Vous êtes dans : Accueil > Vie Citoyenne > Ville jardin, ville durable > La ville a un ambassadeur de l'énergie !

La ville a un ambassadeur de l'énergie !

Publié par Sophie DIEULOUARD
Vincent Benoist © Ville de Saint-Jean de Braye / S.Dieulouard Habitant du quartier du Pont Bordeau, Vincent Benoist, jeune retraité de 61 ans, est le premier Ambassadeur de l'Energie de la ville.

En 2015, la ville de Saint-Jean de Braye et l'ADIL-EIE (l'Espace Info Énergie) s'associaient dans le recrutement et la formation d'abraysiens volontaires pour être “Ambassadeurs de l’Énergie”.

Intéressé « par tout ce qui concerne la sauvegarde de la planète » Vincent Benoist a répondu présent à l'appel, et à reçu à cet effet les informations nécessaires les 22 et 23 janvier derniers.

Qui peut devenir ambassadeur de l'énergie ?

Tout le monde peut devenir ambassadeur à condition d'être motivé pour participer au développement durable ! Chaque ambassadeur bénéficiera d'une formation par l'ADIL-EIE, partenaire du projet. Cette formation offrira toutes les informations et documentations nécessaires.

Pour plus d'infos, Rémy Poignant au 02 38 52 41 74 ou rpoignant@ville-saintjeandebraye.fr

Nous avions recueilli ses attentes et ses souhaits, quelques jours avant cette formation.

Si Vincent Benoist adoptait déjà un comportement écologique sur de nombreux aspects, cette formation était l'occasion « d'affiner [ses] connaissances dans le domaine et de faire avancer [ses idées] ».

Sa préoccupation environnementale ne date pas d'hier. « J'étais étudiant lors de la première crise pétrolière, en 1973. Déjà à cette époque là, on abordait la question de la consommation d'énergie », déclare-t-il, avant d'évoquer le changement de perception de l'opinion publique : « à ce moment là on ne pensait pas changer notre mode de vie, on se préoccupait juste de savoir s'il y aurait assez de pétrole, alors qu'aujourd'hui, la préoccupation est aussi environnementale ». Une fois sa formation dispensée, ce passionné de voyages et de photographie aimerait « être sur le terrain, aller au devant des personnes et engager le dialogue ». Il envisage son rôle d’ambassadeur comme « un support et une aide pour les personnes qui adhèrent aux préoccupations sur l'énergie », avant de conclure « s'il y a d'autres personnes qui veulent devenir ambassadeurs, je serai heureux de partager ! »

Haut de page
  • Partager sur Facebook.
  • Partager sur Twitter.
  • Partager sur Google+.
eZ publish © Inovagora