Dispositifs de prévention

Les services Lien Social et Prévention de la Ville travaillent avec les partenaires locaux afin de venir en aide aux personnes en difficultés grâce à plusieurs dispositifs.
À pied d’œuvre depuis janvier 2019, Bernard Bernois est conciliateur de justice pour les communes de Saint-Jean de Braye et Semoy. Ancien juge,
il aide aujourd’hui bénévolement les particuliers à régler à l’amiable des conflits.

La plupart du temps, il s’agit de problèmes de voisinage : un coq ou un chien trop bruyants, une haie non taillée… Je suis aussi sollicité pour des problèmes de consommation : des achats sur Internet par exemple ou encore des relations conflictuelles entre un locataire et son propriétaire. Je joue alors un rôle de médiateur, en organisant des rencontres entre les deux parties pour leur permettre de s’expliquer en présence d’un tiers. J’ai un mandat officiel qui me permet, lorsque le problème n’est pas réglé, de rédiger un constat d’échec qui est parfois nécessaire pour engager une action devant un tribunal. Mais souvent, les échanges amiables suffisent à désamorcer le problème.

EN PRATIQUE
Pour contacter le conciliateur de justice, appelez l’accueil de la Mairie (02 38 52 40 40). Un rendez-vous vous sera donné dans le mois ou le mois
suivant. La permanence est le 2e vendredi du mois sauf en juillet et août. Le service est gratuit.
Contact : bernard.bernois@conciliateurdejustice.fr

La prévention spécialisée fait partie des compétences transférées par le Département vers Orléans Métropole dans le cadre d’une convention signée le 20 décembre 2018. Elle consiste en une prise en charge éducative des jeunes entre 11 et 21 ans, pour prévenir et lutter, notamment, contre le décrochage scolaire.

Plus d’informations sur : http://www.orleans-metropole.fr/1426/service-educatif-de-prevention.htm

Une équipe de médiateurs de rue est présente dans nos quartiers et peut intervenir très rapidement pour répondre aux conflits de voisinage, ou encore pour intervenir auprès des jeunes. Ils informent la Ville des difficultés rencontrées, orientent les personnes vers les services compétents, font appel à la Police Municipale si besoin. Pour les mineurs auteurs d’incivilités, le maire effectue des rappels à l’ordre en présence des parents.

Le dispositif de Réussite éducative s’adresse aux enfants de la maternelle au CM2 et à leurs parents :

  • Pour les enfants qui ont des capacités qu’ils n’arrivent pas à exprimer, qui décrochent scolairement, qui rencontrent des difficultés de comportement à l’école, à la maison, qui ont besoin d’un coup de pouce ponctuel.
  • Pour les parents qui désirent être écoutés et soutenus pour traverser une difficulté dans la relation avec leur enfant.

Ce dispositif propose une écoute et un suivi personnalisé avec la référente Réussite éducative dans un cadre confidentiel.

Les clubs “coup de pouce”

Des clubs “Coup de Pouce” sont présents dans certaines écoles de la commune. Ils s’adressent à des enfants de CP fragiles en lecture/écriture.

Un club est constitué de cinq enfants choisis par leur enseignant. Il se déroule après la classe, pendant 1h30, entre deux et quatre soirs par semaine. Chaque séance est composée d’une série d’activités brèves, ludiques et variées conçues pour maintenir l’attention des enfants tout en leur permettant d’associer plaisir de jouer, de réussir et apprentissage. Les parents sont associés au dispositif tout au long de l’année et incités à réinvestir à la maison, les jeux et les outils de la séance.

Travaux d’intérêt général : Prévenir la récidive

Connu sous l’appellation “TIG”, le Travail d’Intérêt Général est la mesure alternative à l’incarcération en cas de petits délits ou de première infraction. Il se traduit par l’exécution d’heures de travail dans l’intérêt de la société.

La ville est depuis longtemps habilitée pour recevoir des personnes dans le cadre des TIG.

Quatre services municipaux les accueillent :

  • environnement
  • espaces verts
  • service des sports
  • restauration.

Le SPIP (Service Pénitentiaire d’Insertion et de Probation ) travaille en collaboration avec la mairie. Sa mission est de prévenir la récidive. Il a en charge le dossier du “tigiste” et communique avec le chargé de prévention de la ville, référent au sein de la collectivité.

Parallèlement, le TIG est encadré par un tuteur au sein des services. Le TIG offre à son bénéficiaire l’opportunité de rembourser sa dette à la société, tout en développant des aptitudes dans l’optique d’une réinsertion professionnelle. Il permet également à la ville d’être actrice dans la prévention de la récidive.

Le Conseil Local de Sécurité et de Prévention de la Délinquance (CLSPD)

Madame le Maire et la Police municipale, ainsi que les partenaires locaux pour la sécurité travaillent conjointement lors de conseil local de sécurité et de prévention de la délinquance.

Le Conseil Local de Sécurité et de Prévention de la Délinquance :

  •  est l’instance de concertation sur les priorités de la lutte contre l’insécurité
  •  favorise l’échange d’informations concernant les attentes de la population
  •  dresse le constat des actions de prévention existantes et définit des actions et objectifs coordonnés dont il suit l’exécution
  •  encourage les initiatives en matière de prévention et d’aide aux victimes
  •  mobilise les moyens nécessaires à la mise en œuvre des mesures alternatives aux poursuites et à l’incarcération
  •  mobilise des mesures sociales, sanitaires et d’insertion favorisant la prévention de la récidive.

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×